Skip to content

PublicitĂ©, Communication, Internet et Hyperconsommation par Patrick Viveret

12 septembre 2010

Le magazine Terra Eco (septembre 2010) propose une rencontre entre Patrick Viveret (Philosophe) et Laurent Habib (PDG du Groupe Havas France et d’Euro RSCG C&O) autour du thème de la publicité et de l’hyperconsommation avec des propos directs tels ceux de Patrick Viveret (extrait) :

« La communication n’est pas malhonnête par essence. Mais comme elle s’inscrit dans un système où le mensonge est rentable, alors, quelles que soient les bonnes volontés, elle est structurellement mensongère. Le capitalisme contemporain a généré une triple rupture pour les individus : il les a éloignés de la nature, il a détruit les liens sociaux et il les a aussi éloignés d’eux-mêmes par le matérialisme, par l’absence de vie intérieure. Du coup, la publicité s’est attribuée une fonction consolatrice ! Plus cette triple rupture est grande, plus la pub affiche une triple promesse, intenable : plus de nature, plus de lien, plus d’authenticité… Cette société de consolation est mensongère. Les mécanismes sont les mêmes que dans la toxicomanie : l’insatisfaction augmente au fur et à mesure que l’on tente de la combler. La pub, cette incitation à consommer plus, relève donc d’une forme de cynisme. Aucune société ne peut vivre durablement sur le cynisme, qui génère le désespoir. (…)

Je n’ai jamais considéré que la communication devait pousser à l’hyperconsommation ! Et je ne préconise pas
l’omniprésence des marques. J’observe un changement intéressant : aujourd’hui, deux tiers des 30 milliards d’euros dépensés chaque année pour la communication d’entreprise en France ne sont plus consacrés aux supports habituels. Les marques communiquent de plus en plus au travers de publi-reportages au statut douteux. Sur le Web, elles dissimulent leur discours commercial derrière des sites supposés d’informations. Ces pratiques bouleversent toute l’économie de la communication et posent un problème déontologique majeur. Mais si les marques communiquent, par exemple sur Internet, de manière ouverte, dense, et permettent un meilleur accès au savoir, alors je suis d’accord. Imaginez un minéralier qui explique en détail son savoir-faire, c’est passionnant. C’est dans ce sens que les communicants doivent travailler. Les consommateurs achèteront un produit parce qu’ils adhèreront à ce que la pub dira d’elle-même et du monde. »

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Commentez

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion / Changer )

Connexion Ă  %s

%d blogueurs aiment cette page :