Skip to content

Rabindranath Tagore (1861-1941) : La derniĂšre moisson au Petit Palais (Paris) jusqu’au 11 mars 2012

14 février 2012
Tagore

Comment rĂ©sumer en quelques lignes l’oeuvre picturale de Tagore ? Une vie foisonnante de voyages, de cultures, de voyages… De petites et grandes attentions. MĂ©connu en Europe, Tagore a eu une promenade de vie perlĂ©e d’Arts tel un Victor Hugo indien, l’homme fut poĂšte, romancier, auteur et acteur de thĂ©Ăątre, nouvelliste, musicien… et peintre. C’est cette derniĂšre boite Ă  trĂ©sors que nous fait dĂ©couvrir l’exposition « La derniĂšre moisson » de Tagore au Petit Palais (Paris) jusqu’au 11 mars 2012. De visages en images, de scĂšnes d’animaux aux paysages urbains, l’humaniste Ă©tonne et passionne, Ă©merveille et interroge via des techniques plurielles et des couleurs multiculturelles.

LumiĂšres et songes

Des tons drapĂ©s de couleurs Ă  un univers abstrait chatoyant, le gĂ©nie Tagore agit avec spontanĂ©itĂ© dans une fougue de crĂ©ativitĂ© qui se ressent dans le trait. Au sein de cette exposition chronologique aux murs ensoleillĂ©s, Tagore inscrit la force de ses peintures dans les regards en devenir, des visages drapĂ©s et des fleurs Ă  la recherche d’une quĂȘte de lumiĂšre. Car les tons s’affolent, contrastent dans des mouvements sertis de danses tandis que les personnages apaisent, rassemblent leurs mains et leur expression en priĂšre, en adoration. La paix dans une Ă©poque troublĂ©e et troublante : Tagore recherche dans sa peinture une force intĂ©rieure partagĂ©e avec l’humanitĂ©. Lui, humaniste des mots et des rĂȘves perçoit dans la nature un refuge sacrĂ© ; des animaux magnifiĂ©s isolĂ©s, mais rayonnants rappellent que la vie est un tout.

Echo humaniste

Dans un monde en Ă©clats, la vision de Tagore s’exprime aussi via un documentaire filmĂ© en fin de parcours : histoire d’un homme devenu mythe ; les paroles d’Indiens Ă©voquent la douceur et l’exigence de Tagore dans un temps chahutĂ©. Ce qui donne corps au chemin de vie pictural « Les derniĂšres moissons » de Tagore au Petit Palais, c’est d’abord et enfin un Ă©cho intĂ©rieur Ă©tonnant oĂč la surprise rejoint la recherche d’un entre soi contemporain qui fait sens.

From → Off

Laisser un commentaire

Commentez

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion / Changer )

Connexion Ă  %s

%d blogueurs aiment cette page :