Skip to content

Michel Serres : Abécédaire numérique (suite et fin)

13 juillet 2013

alphabet iphoneLa pensée de Michel Serres, historien des sciences et philosophe est foisonnante, exigeante et le succès de son essai Petite Poucette (publié aux Editions Le Pommier en mars 2012) remet en contexte et en perspective notre univers contemporain : « le monde a tellement changé que les jeunes doivent tout réinventer : une manière de vivre ensemble, des institutions, une manière d’être et de connaître ».

Pour mieux comprendre ce que Michel Serres partage, le premier abécédaire numérique (nouvelle rubrique de ce site) lui est consacré : des citations récentes, définitions de mots et expressions employées par cet auteur et penseur prolifique. Un abécédaire numérique pour réfléchir, publié en 2 parties : la première partie est à retrouver ici.

10 mots et expressions de la pensée de Michel Serres

Individu
« Il aura fallu deux millions d’années pour inventer l’individu. L’individu n’existait pas ni au temps des Romains ni au temps des Grecs. La notion de groupe l’emportait. Cela a commencé à progresser avec Descartes, Saint-Augustin, le siècle des lumières (…)  Les nouvelles technologies accentuent cet état de fait. »
Sud-Ouest, 15 octobre 2012

L’Internet
 » Il y a une technologie absolument globale aujourd’hui qui nous permet une politique du local. L’Internet… C’est un objet-monde qui permet à un nouvel individu d’exister. Il y a un nouvel ego avec une nouvelle conscience. Une nouvelle manière de se connecter à autrui. Et de nouvelles méthodes. Descartes est mort. Le discours de la méthode est mort. La méthode, c’est les procédures. C’est des algorithmes maintenant, des procédures qui permettent ça. Il y a un nouveau cogito, un nouvel ego. Il y a un individu contemporain qui est en formation. »
Olivier Pourriol, mai 2010

Maintenant
« Petite Poucette a trouvé le sens réel du mot « maintenant ». Qu’est-ce que veut dire ce mot-là? Cela veut dire : « tenant en main ». Petite Poucette, avec son téléphone portable, tient en main tous les hommes du monde, tous les enseignements du monde, et tous les lieux du monde par GPS. »
Le Journal du Dimanche, 30 décembre 2012

Médias
« La relation aux médias se transforme. Autrefois, on comptait quelques personnes à l’émission et l’immense majorité à la réception. Aujourd’hui, elles sont aussi nombreuses à l’émission qu’à la réception. Cela implique une évolution du pouvoir qui se dilue. Qui pouvait dire «maintenant, tenant le monde» autrefois? Quelques rois et dirigeants. Aujourd’hui, ils sont 3,750 milliards de personnes à pouvoir le dire. C’est le nombre précis d’individus qui possèdent des portables avec un ordinateur intégré. »
Le Figaro Magazine, 8 février 2013

Musique
« Je vois la musique comme un océan énorme. Nous, nous nous tenons encore sur le rivage, perdus devant son immensité, devant cette masse liquide et transparente, sans nous rendre compte que nous nous tenons face au berceau de la vie, face à une matrice universelle d’où tout a jailli : les sons du monde, la langue, les savoirs, la culture, le ballet fécond des Muses. »
Télérama, 16 juillet 2011

Ordinateur
« La connaissance humaine s’est externalisée de la tête dans la boîte. »
Sud-ouest, 13 avril 2013

Publicité
« (Les jeunes) sont formatés par la publicité ; comment peut-on leur apprendre que le mot relais, en français s’écrit -ais, alors qu’il est affiché dans toutes les gares -ay ? Comment peut-on leur apprendre le système métrique, quand, le plus bêtement du monde, la SNCF leur fourgue des s’miles ? »
Académie française, 1er mars 2011

Roms
« Nous-mêmes, ne sommes-nous pas aussi des Roms, d’une certaine façon ? Regardez comme nous nous déplaçons, comme nous bougeons, à quel point nous voyageons. Plus personne aujourd’hui n’est réellement fixé à la glèbe, comme le paysan autrefois. Nous sommes toujours en train d’errer quelque part ? J’avais une amie qui disait : ‘Mon adresse, c’est A2’… La position dans son avion. Elle se pensait elle-même comme un Rom d’une certaine manière. »
RMC, 20 août 2010

Savoir
« Depuis peu, nous sommes tous devenus des Saint-Denis, qui portons notre tête entre nos mains, l’ordinateur, boîte cognitive objectivée à la mémoire mille fois plus puissante que la nôtre. Nous n’avons plus à travailler dur pour emmagasiner le savoir ; il est là : collecté, collectif, connecté, accessible à loisir et dix fois revus et contrôlé déjà. Du coup, les nouvelles technologies nous obligent à sortir du format spatial impliqué par le livre et la page, la pensée se distingue du savoir, s’en distancie, devient créatrice, invente. Nous voici contraints de devenir intelligents. »
Le Journal des Grandes Ecoles et des Universités, mai 2013

Sport
« Les médias ne parlent jamais du sport, jamais, jamais ! Ils ne parlent que des vainqueurs. Or les vainqueurs, c’est un pour 10 000, un pour 100 000 des pratiquants. Et le sport est une pratique humaine où tout le monde perd. Et qui en parle ? Eh bien, personne ! »
Le Grand 8, 12 septembre 2010

Crédit image : Editions Le Pommier.

Laisser un commentaire

Commentez

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :