Skip to content

Powerpoint nous rend-t-il stupide?

16 octobre 2010

« La pensĂ©e PowerPoint » de Franck Frommer sous-titrĂ© « EnquĂŞte sur ce logiciel qui rend stupide » (Editions La DĂ©couverte) est l’un des essais au vitriol sur les technologies qui compte en cette rentrĂ©e. PowerPoint, logiciel lancĂ© en 1987 par Forethought et rachetĂ© quasiment dès sa crĂ©ation par Microsoft est destinĂ© Ă  concevoir des prĂ©sentations visuelles pour soutenir des exposĂ©s oraux (et des projets, rĂ©alisations, enseignements, formations) ; un outil de communication devenu indispensable dans le monde du travail et Ă©conomique (entreprises, institutions, associations, organismes tutellaires…). PowerPoint est aujourd’hui utilisĂ© par plus de 500 millions de personnes dans le monde : plus aucun domaine d’activitĂ© n’est Ă©pargnĂ© par le dĂ©filement des « slides » et la succession des « bullet points ».

L’ouvrage de Franck Frommer « La PensĂ©e Powerpoint. EnquĂŞte sur ce logiciel qui rend stupide » danalyse ce qui fait la pensĂ©e PowerPoint et ses travers ; une approche que l’Ă©diteur retranscrit ainsi en rĂ©sumĂ© : « Avec ses listes Ă  puces, ses formules creuses et sa culture du visuel Ă  tout prix. OĂą il apparaĂ®t que PowerPoint se rĂ©vèle une puissante machine de falsification et de manipulation du discours, transformant souvent la prise de parole en un spectacle total oĂą la raison et la rigueur n’ont plus aucune place. Plus grave, ce logiciel a fini par imposer de vĂ©ritables modèles de pensĂ©e issus du monde de l’informatique, de la gestion et de la communication. Des modèles diffusĂ©s par des consultants Ă  l’ensemble des activitĂ©s sociales, distillant une novlangue particulièrement indigente qui n’a pas d’autre effet que de nous rendre… stupides. »

Le Monde Magazine du 16 octobre 2010 propose une longue interview de Franck Frommer intitulé : « PowerPoint, c’est du cinéma : Un livre à charge contre le logiciel » où l’auteur quinquagénaire, ex-journaliste, professionnel de la communication (et connaisseur du logiciel) décrypte et décortique PowerPoint et son utilisation, de son point de vue ; extrait :

«A trouver des titres courts, des listes qui permettront de tout dire pour une seule slide, des astuces, des jeux de mots, une bonne image pour illustrer, à faire attention à la reproduction du logo de l’entreprise… Bref, à être sur la forme, en superficie davantage que sur le fond. A mobiliser un système de connaissances tout à fait différent de celui qu’ils mobiliseraient pour rédiger une note.

Il faut séduire, capter. On est dans une dynamique de vente. Paradoxalement, le prétendu support privilégié de la nouvelle idéologie de la créativité dans l’entreprise produit des formes très appauvrissantes d’organisation de la pensée. Il faut aller à l’essentiel, afficher des points forts, valoriser des concepts-clés, promouvoir l’action. Evidemment, tout cela n’est censé tenir lieu que de « prompteur » d’une prestation orale (…) De plus, le PPT est souvent le document de référence, celui qui restera.

Chaque « slide » doit avoir un titre court, comme slogan publicitaire, pioché dans quelques dizaines de mots de la novlangue économico-financière. Cela donne des libellés elliptiques, des formules passe-partout, d’une grande pauvreté sémantique (« Des fondamentaux solides », « Un environnement tendu… »). On abuse des verbes à l’infinitif (« rationaliser », « déployer »…). A forte puissance d’injonction… Puis suivent des listes de points forts, les fameux « bullet points », sans liens de causalité entre elles. On raisonne par menu. Notre pensée est comme une liste de commandes, une arborescence de programme d’ordinateur. Sans chaîne signifiante. Ni pensée continue.

(…) Dans le noir, tout le monde regarde l’écran lumineux, ces slides projetées en gros qui s’imposent d’elles-mêmes, interdisant toute discussion sur la véracité des informations qu’elles présentent. L’animateur parle à l’écran, sans toujours regarder son public. Il a toute autorité puisque c’est lui qui maîtrise l’apparition, la disparition des «slides ». »

From → NumĂ©rique

Laisser un commentaire

Commentez

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion / Changer )

Connexion Ă  %s

%d blogueurs aiment cette page :