Skip to content

Pourquoi le marketing émotionnel conquiert les réseaux sociaux numériques et le e-commerce

3 mars 2017

pulsionCela fait des mois que le refrain s’amplifie : pour que le message passe sur le Web et puisse conquérir vos cibles prioritaires, adressez-vous à la part émotionnelle de vos prospects : le marketing émotionnel est de mise!

Cette communication et ce vécu de l’émotion correspondent à cette envie d’aller au-delà du sens. Tout simplement car le sens est galvaudé et la perte de repère sur l’information (objectivité et véracité) ne constitue plus un point tangible d’adhésion de l’internaute.

Déclencher l’émotion sur les réseaux sociaux : c’est carton plein pour les plateformes

Là où le sens est une construction argumentée de l’esprit qui vise à prendre du recul (capacité d’analyse) sur ce que l’on consulte, parcourt, lit, entend, voit… L’émotion convoque des « réactions primaires » de 3 types :

  • des informations sur la situation (donc, de l’ordre du contexte),
  • des stimuli psychologiques qui provoquent des réactions corporelles directes : l’accélération du rythme cardiaque, la dilatation des pupilles, le rougissement… (la sensation)
  • et une action/réaction : je ris, je cours, je pleure, je me lève… (l’émotion proprement dite).

A ce triptyque, on ajoute volontiers que ces 3 items font naître un sentiment qui peut être une appréciation : j’aime, j’apprécie, je déteste, je hais… Et l’émotion déclenche in fine l’action.

Pourquoi les plateformes de réseaux sociaux numériques n’aiment pas les faits d’information

Aussi jouer sur l’émotion, c’est engager directement l’internaute et le mobinaute à laisser une trace, à agir avec son pointeur ou son doigt pour :

  1. signifier qu’il est bien présent à l’instant T en ligne,
  2. donner de la valeur à la plateforme parce qu’il laisse une trace de cette action,
  3. montrer par sa réaction qu’il est toujours dans le réseau relationnel d’une personne ou dans le faisceau d’un écosystème.

Sur ces 3 points susmentionnés, en ligne, on retrouve inévitablement le jeu des réseaux sociaux numériques (Facebook, Twitter, LinkedIn…) ou la mécanique d’achat de plateformes de e-commerce qui cherchent à fonctionner plus sur la pulsion de l’internaute cible que sur sa raison.

Aussi, l’émotion a un bel avenir!

Crédit photo : Emotional

Laisser un commentaire

Commentez

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :