Skip to content

Pourquoi la culture du GIF animé s’impose sur les réseaux sociaux numériques

11 mars 2017

gifComment caractériser le GIF animé dans une stratégie réseaux sociaux ? Son utilisation est-elle une force ou dessert-elle son émetteur ?

Longtemps, avec l’adoption massive des réseaux sociaux numériques, on a pu croire que les GIF animés demeureraient dans une culture pop jeune empreinte de LOLcats, baignée de séries TV, signée de situations cocasses ou remixant des héros et stars en tout genre. Mais le genre s’est imposé et a gagné ses lettres de noblesse.

Voilà ce qui caractérise le GIF animé et pourquoi il a encore de beaux jours devant lui sur les réseaux sociaux numériques :

Pourquoi l’utilisation des GIF animés séduit en 11 points déterminants

Le GIF animé devient une fonction intégrée aux réseaux sociaux numériques

Cette culture est devenue saillante, s’est imposée au sein même des plateformes de réseaux sociaux numériques comme possibilité d’intégration directe dans une publication (« post »). C’est le cas de Twitter depuis 2014 avec le catalogue Giphy qui permet de rechercher facilement un GIF animé pour l’ajout à un tweet.

L’application Tinder autorise les GIF animés depuis 2016.

Quant à Facebook, depuis 2015, les GIF animés sont possibles dans les statuts, sur les pages Facebook et au sein de Facebook Messenger (même si ce n’est pas un service directement implémenté dans les plateformes).

Une culture de l’emprunt et du partage

Car la culture du GIF animé est avant tout le signe d’un emprunt (peu de créateurs pour beaucoup de consommateurs). Il faut dire que techniquement, créer un GIF animé est une tâche quelque peu complexe pour l’internaute ou le mobinaute lambda même si on vous promet de faire un GIF animé en 3 clics.

Tumblr et ses 23 millions de GIF animés publiés par jour ont largement aidé à l’adoption de ce « format » et à lui faire connaître une « viralité » en offrant la possibilité de repartager ces GIF via la fonction « reblog ».

film

Le jeu de la mémorabilité

Si le GIF animé est populaire, c’est qu’il s’imprègne du concept de mémorabilité qui fait le bonheur du marketing : cultiver la mémoire et le souvenir de la marque, de la TV, des films, des publicités… L’iconique dans toute sa puissance!

Aussi, le côté répétitif par essence du GIF animé joue à plein dans cette notion de mémorabilité.

Pop culture et soft power au programme

De plus, le GIF animé fait appel à un référentiel commun de connaissances et de reconnaissance d’une culture « mondiale » lissée qui se heurte peu aux frontières traditionnelles en occident. Une culture populaire basée justement sur la popularité d’acteurs, de séries, de stars et de productions artistiques (musique, film, vidéo, télévision) qui irrigue la société contemporaine.

Cette pop culture est aussi mâtinée de Soft Power : une puissance de persuasion immédiate car le GIF animé est un élément commun largement partagé.

Le GIF animé est une technique médiatique à part entière

L’arrivée du GIF dans une culture éditoriale plus classique (grands médias) est en grande partie dû à son adoption par Buzzfeed qui lui a donné autant de valeur que la photo, l’image traditionnelle ou la vidéo… dans ses articles.

Buzzfeed a même magnifié le GIF animé comme objet d’étude et de publication ; implicitement en essayant de le définir en tant que genre éditorial.

Par ailleurs, n’oublions pas que le GIF animé est aussi un moyen d’expression répandu pour les artistes du Net.art.

« Mort » de Flash et légèreté du format

L’abandon par les navigateurs actuels de la technologie Flash et la légèreté du format GIF ont permis à sa version animée de gagner du terrain sur mobile. Il n’y a pas de doute sur ce point.

La culture de la différenciation

Au sein même des plateformes de réseaux sociaux numériques (Twitter, Facebook…), utiliser le GIF animé : c’est tout à la fois attirer l’oeil et capter immédiatement l’attention du mobinaute et de l’internaute dans la ligne du temps (« timeline », pour Twitter) ou dans son fil d’actualité (pour Facebook).

cruise

Le GIF animé comme écho

Souvent le GIF animé apporte un plus au texte qui l’accompagne : il constitue un écho, une variable, une nouvelle « dynamique » à intégrer au message délivré. Le GIF animé ne répète pas le texte : il lui donne une consistance supplémentaire.

Il déclenche l’émotion et fait réfléchir

De part sa forme même et son appui à un texte, le GIF animé agit tout à la fois sur l’émotion et la réflexion. Il produit un décalage sémantique qui invite à penser, à mettre le texte en perspective, à réagir (sourire, rire, interpeller…) par une unité de sens ultra-courte – ce qui est plutôt rare sur le Web.

Une histoire à lui tout seul

Avec le GIF animé, on saisit l’opportunité de par son format de mettre en avant une histoire (même si elle est très courte). Il s’agit d’une mini-fiction que l’on pourrait caractériser de storytelling.

Le GIF animé comme micro-entertainment

De par sa fonction de consommation d’une historiette sur fond de divertissement, le GIF animé donne à voir une unité médiatique qui intègre tout à la fois un discours reprenant des codes de la communication, du marketing et de la publicité sur un fond de linéarité du discours.

Car oui, le GIF animé devient un enjeu de marketing avec des marques qui cherchent à convaincre avec des GIF.

Crédit images : Giphy.

inscription-newsletter

Laisser un commentaire

Commentez

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :